LA CSN-CONSTRUCTION VEILLE À LA DÉFENSE DES TRAVAILLEURS DES CHEMINS DE FER

La CSN-Construction était présente aujourd’hui au Tribunal administratif du travail (TAT) qui se prête ces jours-ci à un examen pour savoir à qui appartient le travail ferroviaire sur le chantier du REM. À cet effet, les mécaniciens de chantier et les monteurs assembleurs ont dernièrement saisi le TAT en prétendant tous deux que leur groupe respectif détient la compétence exclusive pour faire le travail sur les chemins de fer. À l’heure actuelle, seulement les travailleurs spécialisés de l’industrie ferroviaires sont autorisés à l’accomplir.

Pour la CSN-Construction, il devrait revenir à l’industrie de la construction de se pencher sur la question des travailleurs des chantiers ferroviaires. Il est essentiel que l’industrie se prête à une telle réflexion afin que personne ne soit brimé dans ses droits de travailler sur les chemins de fer. L’industrie doit de plus s’assurer que les travailleurs concernés puissent être intégrés adéquatement dans ses rangs pour les chantiers à venir. C’est une affaire de défense d’un groupe important de travailleurs au Québec!