Questions fréquement posées

Qu’est-ce qu’une ouverture de bassin?

Comment signaler ma disponibilité à l’emploi?

Puis-je obtenir un carnet d’heures en version papier?

Comment est-ce que je peux connaître les activités de perfectionnement qui s’offrent à moi et de quelle manière est-ce que je peux m’y inscrire?

Que faites vous avec mes cotisations ?

Il suffit de voir ce qui se passe sur les chantiers où le travail est non assujetti, au noir, et à l’effet d’un mauvais bénévolat. Il n’y a ni syndicat ni délégué. Il faut comprendre que certains en profitent pour « faire la loi » sans respecter les droits des travailleurs. C’est la loi du plus fort!

Si les travailleurs de l’industrie de la construction ont acquis un certain nombre d’avantages, c’est bien parce qu’une partie d’entre eux se sont regroupés et ont créé des organisations pour se défendre et obtenir des droits.

Pas de syndiqués, pas de syndicat

À la différence des syndicats mis en place et soutenus par les employeurs, la CSN-Construction existe parce que des travailleurs, comme vous et moi, se réunissent et participent à faire vivre l’association syndicale.

Être syndiqué, c’est être utile! Savoir que l’on apporte sa contribution aux droits des salariés au lieu de chialer dans son coin ou de se contenter de profiter de ce que les autres ont obtenu. Voilà au moins une utilité.

La CSN-Construction, ça me donne quoi?

Ça me donne le droit de participer à la vie de la Fédération.

Ça me donne le droit d’être informé par des infos rapides par SMS, par courriel et de recevoir le journal Le Bâtisseur deux fois par année.

Ça me donne le droit d’être formé, en m’inscrivant aux formations syndicales qui sont proposées, pour apprendre sur mes droits et les moyens de me défendre.

Ça me donne le droit d’être représenté et défendu.

Ça me donne le droit de chialer et de décider de ce que l’on va faire dans les assemblées d’associations ou dans les assemblées régionales ou provinciales.

Ça me donne le droit d’être présent à mon congrès et d’élire mes dirigeants.

Si certains choisissent de garder leur syndicalisation « confidentielle », un grant nombre d'entre eux considère que auxquels le fait d’être syndiqué à la CSN-Construction leur a permis d’être mieux respecté.

Être syndiqué, ça m’engage à quoi?

Chaque syndiqué garde sa liberté de penser et sa liberté d’action.

La CSN-Construction, ce n’est pas l’armée! C’est notre diversité qui fait notre richesse!

Chaque syndiqué est libre de la place qu’il prend dans le syndicat. Certains se contentent de payer une cotisation, sans vouloir s’impliquer plus dans la vie du syndicat : c’est leur droit. D’autres servent de relais dans leur secteur, pour faire circuler les informations. Certains font le choix de solliciter un mandat de délégué et représentent ainsi les salariés et le syndicat auprès de la hiérarchie et de la direction. Chacun apporte sa contribution en fonction de sa situation, de son tempérament, de ses envies, mais nombreux sont ceux qui peuvent témoigner que la vie syndicale leur a apporté beaucoup sur le plan personnel

Se syndiquer, ça coûte combien?

La cotisation syndicale est actuellement de 50 % du taux horaire de la première heure travaillée + 0,065 $ de l’heure travaillée.

Chaque année, la totalité des cotisations fait l’objet d’un crédit d’impôt à joindre à sa déclaration de revenus, qui permet d’avoir une réduction d’impôt égale au 2/3 des cotisations syndicales versées.

À quoi sert ma cotisation?

La cotisation sert d’abord à faire fonctionner le syndicat. Une partie de la cotisation est reversée à la CSN pour la faire fonctionner sur le plan national, et aux conseils centraux. Vous avez droit :

  • À des services dans toutes les régions du Québec;
  • À des services spécialisés de conseillères et de conseillers en relations de travail;
  • À des services de soutien d’employées de bureau d’expérience;
  • À des services professionnels :
    • D’appui à la mobilisation;
    • De défense des travailleurs et des travailleuses accidenté-es;
    • De représentation auprès de la Commission de l’assurance-emploi;
    • D'enquêtes sur le terrain;
    • D'avocats devant les différents tribunaux;
    • De communication pour publiciser vos revendications;
  • À des dirigeants de la CSN-Construction;
  • À votre directeur d’association de métiers ou d’occupations;
  • À votre représentant régional;
  • À des formations syndicales;
  • À des outils d’information tels que l’application mobile, le site Web, au Bâtisseur, à un carnet d’heures, etc.;
  • À des expertises nécessaires pour votre défense.