CSN - Construction

Le droit au travail partout, pour tous!
27 novembre 2017

« L'Alliance syndicale de la construction prend acte de l’arrêté ministériel publié par la ministre du Travail, madame Dominique Vien de ne renvoyer en arbitrage que la question salariale dans les secteurs institutionnel-commercial et industriel. Les dirigeants des cinq syndicats représentant les travailleurs de l’industrie de la construction saluent d’ailleurs la décision de la ministre de ne pas s’ingérer dans la négociation et d’empêcher l’utilisation de l’arbitrage comme un mode de négociation forcé. « Bien que cette décision ne soit pas au bénéfice d’aucune partie, nous ne pouvons que souligner et saluer le courage de la ministre du Travail, madame Dominique Vien, de ne pas s’ingérer dans le processus de négociation en renvoyant en arbitrage d’autres demandes que les questions salariales. Par ce geste, la ministre envoie un message clair aux parties : la négociation d’une convention collective doit se réaliser aux tables de négociation et l’arbitrage ne peut être utilisé pour forcer les parties » a souligné le porte-parole de l’Alliance syndicale, monsieur Michel Trépanier.

3 novembre 2017

En tant que partenaire de l’industrie de la construction, la CSN-Construction a participé aujourd’hui au lancement, par la Commission de la construction du Québec (CCQ), de la ligne Relais-construction visant à aider les victimes d’inconduite, de harcèlement ou d’intimidation à caractère sexuel sur les chantiers. Cette mesure constitue certainement un pas dans la bonne direction pour soutenir les personnes concernées. La secrétaire générale de la CSN-Construction, Emmanuelle-Cynthia Foisy, précise toutefois que la structure des emplois dans l’industrie, extrêmement précaire, fait en sorte que les victimes, souvent des femmes, hésitent à recourir aux moyens à leur disposition pour que cessent les gestes déplacés dont elles font l’objet. « Nous avons besoin d’une sécurité d’emploi dans la construction, et ça passe par le droit de rappel. De cette façon, les personnes auront moins peur de perdre leur job si elles font valoir leurs droits et dénoncent les violences dont elles sont la cible. » La CSN-Construction travaille depuis longtemps contre la violence et le harcèlement au travail.

1 novembre 2017

Voici les grandes étapes de la négociation qui vient de se terminer. 

Retour sur la négociation from CSN on Vimeo.

31 octobre 2017

Les travailleuses et travailleurs de la CSN–Construction déplorent l’attitude de fermeture, voire de mauvaise foi, adoptée par l’Association de la construction du Québec (ACQ) jusqu’à la date ultime du 30 octobre. La CSN et les travailleurs de la CSN-Construction devront donc, avec les autres organisations syndicales de la construction, se soumettre à un processus d’arbitrage imposé par une loi spéciale, au détriment du droit de grève. Dans cette optique, la CSN et la CSN–Construction invitent la ministre du Travail, Dominique Vien, à ne pas soumettre à l’arbitrage les demandes de l’ACQ qui nuisent à la conciliation travail-famille ou qui font perdre des droits chèrement acquis aux travailleuses et aux travailleurs de l’industrie. Toutes deux demandent aussi à la ministre de privilégier certaines demandes syndicales, comme celles concernant le droit de rappel et la procédure de mise à pied. Celles-ci permettraient une véritable avancée sur le plan de la sécurité d’emploi et de la reconnaissance d’une forme d’ancienneté dans un secteur de l’économie où le travail est pour le moins précaire en raison des pratiques arbitraires des employeurs.

 

31 octobre 2017

Ce qui s'annonce dans le processus d'arbitrage vous est exposé ici. 

 

Info-négo de l'Alliance de la CSN sur Vimeo.