CSN - Construction

Le droit au travail partout, pour tous!

Nos structures

La structure de la Fédération de la CSN-Construction

Les principes de démocratie syndicale se reflètent dans le fonctionnement et les structures de la CSN–Construction. À la CSN–Construction, ce sont les travailleuses et les travailleurs, réuni-es en assemblée générale, qui prennent toutes les décisions qui concernent la vie syndicale.

Après discussions et explications, les membres de la CSN–Construction adoptent (avec le pouvoir d’amender) les grandes orientations et décisions concernant leur syndicat, la fédération tout comme leur projet de convention collective. De même, ils décident d’exercer ou non des moyens de pression, dont le recours à la grève, pour faire avancer leurs revendications.


La structure décisionnelle de la CSN-Construction

Congrès :
Le congrès est l’autorité souveraine de la Fédération de la CSN-Construction. Organisé à tous les 3 ans et réunissant près de 100 congressistes, il a les pouvoir les plus étendus, peut prendre toute décision et donner toute directive touchant la bonne marche de la Fédération. C’est aussi lors du congrès qu’a lieu l’élection des membres du comité exécutif de la Fédération de la CSN-Construction.

Conseil fédéral :
Entre les Congrès (à mi-mandat), la Fédération est dirigée et administrée par un Conseil fédéral. Le Conseil fédéral a plein pouvoir sur les alignements provinciaux dans le cadre des orientations tracées par le Congrès. Y participent près de 70 personnes (élu-es, délégué-es et salarié-es).

Bureau fédéral :
Le bureau fédéral est l’instance qui administre la Fédération de la CSN-Construction. Il donne suite aux décisions adoptées au congrès et au conseil fédéral. Y participent près de 20 personnes (élu-es, délégué-es et salarié-es).

Comité exécutif :
Composé de trois officier-es, le comité exécutif de la CSN–Construction, avec l’aide d’une équipe de salarié-es, voit à la bonne marche de la fédération. Le comité exécutif, en assemblée dûment convoquée, exécute les décisions du congrès ou du Bureau fédéral. Il représente politiquement et syndicalement ses membres au près des différents acteurs de l’industrie. Il entreprend tout autre action servant à promouvoir les intérêts des membres de la CSN-Construction.

Assemblée générale:
L’assemblée est l’autorité suprême du syndicat, fondamentale au processus démocratique de la CSN. Elle réunit les travailleurs sur une base régionale ou de métier. On y prend les décisions importantes tout comme on y discute de vie syndicale et d’actions au quotidien.

En tout, à la Fédération de la CSN-Construction, il y a 71 assemblées générales de sous-régions, de sections, de métiers, spécialités ou occupations.


Les structures de solidarité de la Confédération des syndicats nationaux (CSN)


La très grande autonomie des syndicats affiliés à la CSN, nulle part égalée, ne signifie toutefois pas que ces syndicats sont isolés les uns des autres.

En s’affiliant à la CSN, un syndicat choisit librement de s’associer à d’autres groupes syndiqués. C’est pourquoi on dit qu’à la CSN, un syndicat est à la fois autonome et solidaire.


Cette solidarité s’exprime notamment dans le regroupement des membres et de leur syndicat sur les bases suivantes :

Régionale : tous les membres CSN d’une même région, quel que soit leur secteur d’activité, sont regroupés dans un conseil central de la CSN ;

Professionnelle : les membres qui travaillent dans un même secteur d’activité sont regroupés dans une fédération. C’est la fédération qui, aux quatre coins du Québec, fournit à ses syndicats locaux les services requis par la négociation et l’application des conventions collectives ;

Nationale : indépendamment de leur secteur professionnel et de leur région, les membres sont regroupés à l’intérieur de leur centrale, la CSN.


La structure simplifiée de la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

Confédération :
La Confédération des syndicats nationaux regroupe plusieurs centaines de syndicats affiliés sur l’ensemble du territoire québécois représentant plus de 300 000 travailleuses et travailleurs appartenant à divers secteurs d’activité.

Fédérations :
Les fédérations rassemblent les syndicats d’un même secteur d’activités ou de secteurs d’activité connexes. Elles constituent un lieu de solidarité et regroupe un ensemble de moyens et d’expertises considérables pour les syndicats quant à l’élaboration de politiques de négociation et à l’application des conventions collectives.

Conseils centraux :
Les conseils centraux assument une responsabilité de représentation politique des intérêts des travailleuses et des travailleurs membres de syndicats CSN de la région en siégeant au sein de divers lieux de décisions régionaux ou locaux sur plusieurs sujets à incidence économique ou sociale tels les conseils régionaux des partenaires du marché du travail et les conférences régionales des élu-es.

Les conseils centraux sont ainsi un lieu privilégié et unique de débats et de concertation syndicale et populaire. Ils sont un pôle d’attraction dans chacune des régions ; c’est là que s’organise et se manifeste la solidarité régionale.

À l’intérieur du syndicat, de la fédération, du conseil central et de la Confédération, le pouvoir de décision finale appartient au congrès, où tous les syndicats affiliés sont représentés.

Des instances intermédiaires, les conseils et les bureaux, composées de délégué-es élu-es par les membres, sont responsables de l’application des mandats votés par le congrès et de la bonne marche quotidienne de l’organisation.

La structure décisionnelle simplifiée de la Confédération des syndicats nationaux (CSN)

Congrès confédéral :
Le congrès confédéral est l’autorité souveraine de la CSN. Organisé à tous les 3 ans, c’est un lieu de débats, d’échanges, de solidarité et de décisions ou de choix d’orientations pour tous les syndicats affiliés à la CSN.

Conseil confédéral :
Le conseil confédéral de la CSN est l’autorité suprême du mouvement entre les congrès. Il est ainsi le principal lieu d’orientation de la CSN et, à ce titre, ses pouvoirs sont étendus et importants.

Il a lieu aux quatre mois et est composé des membres du bureau confédéral et de délégué-es représentant les fédérations et les conseils centraux.

Bureau confédéral :
Situé entre le comité exécutif et le conseil fédéral ou le congrès et tenu environ au deux mois, le bureau fédéral réunit les membres du comité exécutif, les délégué-es des fédérations et des conseils centraux ainsi que des salarié-es de la CSN.

Comité exécutif :
Entre les congrès, c’est le comité exécutif qui assume la direction quotidienne de la confédération, voit au suivi des activités, à l’application des mandats votés en congrès confédéral et dans les autres instances de la CSN. Il comprend six membres élus par le congrès confédéral.